Histoire

Hommage à Maurice Carême
Centre Lumen à Ixelles

 

 

 

 

 

 

Formée en 1961 sous la baguette de Franz Castin, la Psalette de Bruxelles, connue à l’époque sous le nom de  « Campanella », ne comptait qu’une dizaine de choristes. Bien vite, le chœur allait s’étoffer et marquer sa préférence pour la musique de la Renaissance. Au cours de la première décennie, le répertoire se diversifie et une étroite collaboration verra le jour avec le poète Maurice Carême et le compositeur René Bernier.

Dans les années 70, le groupe s’étoffe, élargit son répertoire et fusionne avec un autre chœur, la Sardane, pour devenir La Psalette de Bruxelles. La précision « de Bruxelles » était utile, car il existait d’autres Psalette ou Psallette :

Le mot “psalette” vient du verbe latin “psallere” (“chanter des psaumes”). La psallette, ou psalette, désignait jadis le lieu où s’exerçaient les enfants de choeur, et plus tard désigna la chorale elle-même.

La Psalette de Bruxelles est membre de la Fédération Chorale Wallonie-Bruxelles A Cœur Joie, fédération de chorales francophones belges, et plus précisément de sa « Régionale de Bruxelles ».

Hôtel de ville de Bruxelles - décembre 1975

Hôtel de ville de Bruxelles – décembre 1975

Au cours des années, la Psalette se produit principalement à Bruxelles et en Wallonie, mais également à l’étranger (France, Vienne, Prague,…), et participe à des échanges ou collaborations avec d’autres chorales (rubrique « Nos concerts »).

Concert de Noël à Vienne - décembre 1995

Concert de Noël à Vienne – décembre 1995

En outre, de nombreux choristes « psalettistes » participent aux grands concerts de prestige organisés par la Régionale de Bruxelles au Palais des Beaux-Arts (Carmina Burana de Carl Orff en 2013, le Requiem de John Rutter en 2009, le Canto General de Mikis Theodorakis en 2006, …), ainsi qu’à divers festivals internationaux dans le cadre d’Europa Cantat.

En 2002, la santé défaillante de Franz Castin le contraint à passer le flambeau à Victor Gilmard, pilier de la Fédération A Cœur Joie. Attiré dès son plus jeune âge par la musique, Victor Gilmard a pratiqué le violon et a chanté dans des chorales d’enfants. Il a suivi également en Académie une formation complète de chant. Durant de nombreuses années, il a assuré la direction musicale de plusieurs chorales, en milieu paroissial et hospitalier. Chef de choeur amateur, Victor a mis sa passion du chant choral au service de la Fédération ACJ Wallonie-Bruxelles durant de longues années, et à celui des choristes de La Psalette de Bruxelles pour notre plus grand bonheur. Fin 2012, à la suite d’ennuis de santé récurrents, Victor a dû renoncer à diriger La Psalette.

Nous tenons ici à le remercier, ainsi que son épouse, Nicole Dereine, pour toutes ces années qu’ils nous ont consacrées avec tant de dévouement et de cœur.

Victor Gilmard

A la charnière 2012-2013, la Psalette de Bruxelles a pris un nouveau tournant pour voguer avec enthousiasme vers de nouveaux horizons musicaux, emportée par l’élan de son jeune et talentueux chef, David Navarro Turres.

David Navarro Turres

Né à Antofagasta, au Chili, en 1978, David se passionne dès son plus jeune âge pour la musique. A partir de 1996, après ses études secondaires au lycée artistique, il se consacre à l’étude de la musique de chambre et de la clarinette. Il obtient son diplôme de Master au Conservatoire national du Chili avec la plus grande distinction, et participe à de nombreux concerts avec les orchestres les plus réputés du pays (Orchestre philharmonique du Chili, Orchestre de chambre de l’Université de Santiago, Orchestre symphonique de Providencia, Camerata Andres Bello,…).
Au même moment, il étudie la direction d’orchestre auprès d’Eduardo Browne au Chili, puis auprès de Vicente Larrañaga à Berlin. En 2009, il arrive au Conservatoire royal de Bruxelles, où il étudiera avec Philippe Gérard et obtiendra son Master en direction d’orchestre avec distinction.

En 2012, David a été boursier de Benjamin Zander pour les London Master Classes, et a également été invité comme chef d’orchestre par le Pazardjik Symphonic Orchestra en Bulgarie ainsi que par le Commonwealth Youth Orchestra à Londres.
Il a été sélectionné par David Zinman (chef du Tonhalle-Orchester de Zurich) pour participer à la 5th International Conducting Masterclass à Zurich en février 2014.

David est également le chef d’orchestre du Brussels Philharmonic Orchestra.

Sous son impulsion, nous avons relevé le défi de mettre sur pied des oeuvres telles que la Misa Criolla d’Ariel Ramirez (en juin 2014, avec le chœur Chorus Erasmus d’Anderlecht), la Messa di Gloria de Giacomo Puccini (juin 2015), le Magnificat de Gerald Finzi et la suite “Feel the Spirit” de John Rutter (juin 2016) et le Gloria de Vivaldi et le Magnificat de John Rutter (mai 2017). Nous avons ainsi eu le grand plaisir de collaborer avec des solistes professionnels, tels que, notamment, Marie-Noëlle de Callataÿ, Benoît Giaux, Osvaldo Navarro Turres, Pauline Claes, Julie Prayez, Astrid Defauw, et, ces trois dernières années, avec le Brussels Philharmonic Orchestra.

Au début de l’année 2017, David nous a fait part de son souhait de quitter la direction de La Psalette de Bruxelles après le concert du mois de mai. Après recherche et audition de plusieurs candidats au poste de chef de choeur, le choix des choristes s’est finalement porté sur Boris Kondov, qui a pris la relève à la rentrée de septembre. En route pour de nouvelles aventures musicales!

Comptant aujourd’hui une quarantaine de choristes, la Psalette chante notamment en français, en latin, en anglais, en espagnol, même en japonais…Son répertoire s’étend de la Renaissance à la chanson française, de Costeley à Jacques Brel en passant par Fauré, Mozart, Vivaldi, Mendelssohn, Poulenc et bien d’autres.