2014

affiche-concert-7-décembre-2014

Dimanche 7 décembre:

Concert de Noël et Misa Criolla, avec la participation de Chorus Erasmus, en l’église des Minimes

Organisé par le Consulat Général de Colombie à Bruxelles, le programme du concert était le suivant:

programme concert 7-12-2014

Pour plus d’informations sur la Misa Criolla, les choeurs, les solistes et les musiciens, lire ci-dessous (concert du 14 juin).

 

 

 

Aff-Concert-2014-06-14

Samedi 14 juin :

Concert commun avec le chœur Chorus Erasmus d’Anderlecht, au profit de la Fondation Pelicano, en l’église Saint-Jean Berchmans du Collège St-Michel d’Etterbeek.

Ce concert a réuni les deux chorales dirigées par David Navarro Turres : La Psalette et Chorus Erasmus.

Chorus Erasmus est un chœur polyphonique bilingue à Anderlecht, fondé en 2000. Son répertoire est principalement classique et comprend des œuvres de Vivaldi, Mendelssohn, Haendel, Donizetti, Rutter,…

Les bénéfices du concert seront versés à la Fondation Pelicano, qui subvient aux besoins de base d’enfants qui vivent dans la pauvreté, non pas au bout du monde, mais en Belgique, à Bruxelles, près de chez nous.

Le programme du concert propose un voyage dans le temps et l’espace, du 17ème au 20ème siècle, des plantations du sud des Etats-Unis à l’Afrique du Sud en passant par l’Amérique latine, autour d’un thème commun : la liberté, qu’il s’agisse de se libérer de ses péchés, de l’esclavage, de conditions de travail écrasantes, ou de l’emprisonnement en raison de préjugés raciaux absurdes.

Asimbonanga est notre hommage à Nelson Mandela, décédé fin 2013. Composée en 1987, en plein apartheid, par Johnny Clegg (surnommé le Zoulou blanc), cette chanson a la particularité d’être écrite à la fois en anglais et en zoulou, ce qui était très courageux à l’époque. Le texte évoque l’emprisonnement de Mandela, et fait également référence à Steve Biko, Victoria Mxenge et Neil Aggett, symboles et martyrs – Noirs ou Blancs – de la lutte anti-apartheid.

Te recuerdo Amanda est une chanson écrite en 1968 par le compositeur chilien Victor Jara, qui sera torturé puis assassiné en 1973 peu après le coup d’état de Pinochet. Le texte raconte l’histoire d’Amanda et de son fiancé Manuel, un ouvrier qui travaille dur. Les deux amoureux n’ont la possibilité de se voir que 5 minutes par jour, pendant la pause à l’usine. Jusqu’au jour où Manuel ne vient pas au rendez-vous. A travers cette chanson, Victor Jara a voulu dénoncer les conditions de travail des ouvriers dans les années 60 au Chili, à ce point pénibles que beaucoup y ont laissé leur vie.

La Misa Criolla est l’une des œuvres les plus importantes de la musique contemporaine argentine. Ce chant religieux créé en 1964 a été composé suivant les rythmes traditionnels du folklore argentin. Cette messe comporte les cinq parties habituelles de la liturgie catholique (Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus Dei). Le texte est en espagnol et le choix de mélodies, de rythmes et d’instruments issus du folklore rend l’œuvre plus vivante, plus proche du public auquel elle s’adresse.
Ariel Ramirez (1921 – 2010) était un compositeur et pianiste argentin. Il suivit une formation classique mais fut très tôt attiré vers les musiques dites « populaires ». Il voyagea à travers l’Argentine, en Bolivie, et plus tard au Pérou, à la recherche des secrets des rythmes et des instruments folkloriques sud-américains. Fidèle à ses racines, il n’aura de cesse, tout au long de sa carrière, de mettre en valeur ce répertoire traditionnel, et de l’enrichir en y associant les bases de la musique classique.

(Pour regarder notre interprétation de la Misa Criolla, cliquez ici)

La Spiritual Suite est une suite de negro spirituals pour soli, chœur mixte et orchestre ou piano, harmonisés, arrangés et orchestrés par Bruno Gousset.
Bruno GOUSSET, né en 1958, compose dès l’âge de 11 ans. Abordant un cursus de musicologie à la Sorbonne, il a entrepris conjointement l’étude du piano avec Florencia Raitzin, ce qui l’amena à accompagner des ensembles vocaux (Chœurs de l’Orchestre de Paris, de Cologne, La Chapelle Royale, Chœurs de Radio-France, Chorale Franco-Allemande de Paris…). Chef de chant au Théâtre du Châtelet entre 1987 et 2000, assistant dans la classe de direction d’orchestre de l’Ecole Normale de Paris, il n’en poursuit pas moins ses activités de compositeur.

Pour nous accompagner lors de ce concert, nous avons pu compter sur la présence de solistes et de musiciens professionnels :

Marie-Noëlle de Callataÿ (soprano)

photo MN de Callatay
Marie-Noëlle a étudié le chant au Conservatoire de Musique de Bruxelles. Elle est lauréate des concours internationaux de chant de ‘s Hertogenbosch 1987 et Reine Elisabeth 1988. Elle a donné de nombreux récitals et a chanté comme soliste dans des oratorios en Belgique et à l’étranger, ainsi que lors de tournées passant par l’ex-URSS, le Japon, les Pays-Bas, la France, le Portugal et New York avec P. Peire, F. Bernius, W. Christie, R. Jacobs, J. Van Immerseel, P. Neuman, L. Hager, M. Minkowski, Y. Simonov. Elle a été invitée à chanter dans des productions d’opéra à l’Opéra Royal de la Monnaie, au Vlaamse Opera et à l’Opera de Hambourg sous la direction de E. Pido, R. Jacobs, S. Soltesz, S. Varviso, A. Pappano, P. Davin, Ph. Herreweghe. Elle a aussi été invitée à chanter dans des productions d’opéras en Allemagne et en France. Elle a participé à l’enregistrement de plusieurs disques, notamment de Haydn, Grétry, Monteverdi, Schütz, Beethoven, Gluck, publiés chez Erato, Forlane, Harmonia Mundi, Pavane, Ricercar, Vox Temporis, …

Eddy Kiekens (ténor)

Eddy
Eddy est choriste à La Psalette de Bruxelles depuis 1993. Entre 1997 et 2005, il a suivi en parallèle des cours de chant (8 ans) et de solfège (3 ans) à l’Académie d’Anderlecht, avec respectivement comme professeur Danièle Suracci et Rose-Marie Stepman. Il a fait ses premiers pas en tant que soliste au concert de la chorale Cantarella en 2002, sous la direction d’Henri Wellens et toujours sous la tutelle de son professeur de chant. Il a participé à différentes activités de la Régionale A Cœur Joie de Bruxelles telles que la Messa di Gloria de Puccini, la Passion selon St-Jean de Bach, le Canto General de Mikis Theodorakis, le Requiem de Rutter, Carmina Burana de Carl Off. Il a également fait partie d’un ensemble vocal (octuor) issu de la Psalette de Bruxelles, de 2005 à 2010, puis d’un quatuor, de 2010 à 2013. Il est depuis de nombreuses années le soliste attitré du pupitre ténor de la Psalette.

Fabrice van de Putte (baryton)

Fabrice
A l’âge de 15 ans, Fabrice van de Putte entre comme basse chez les Petits Chanteurs du Collège St-Pierre (dir. Abbé Caron). Puis, il chante à l’Offrande Musicale (Guy Janssens), à la Capella Sancti-Michaelis (Erik Van Nevel), au Laudantes Consort (Guy Janssens). Il fonde en 2003 les Anonymes du XXe siècle. Il chante actuellement dans le chœur d’hommes l’Ensemble Vocal de Bruxelles (Dirk De Moor & Ph. Fernandez) ainsi qu’avec Chorus Erasmus (David Navarro Turres).

 Vincent Gullo (pianiste)

Vincent étudie le piano depuis ses 5 ans. Après avoir étudié à l’Académie communale de Seraing, il entre au Conservatoire Royal de Liège en 1997 à 17 ans. Il entre dans la classe de Jo Alfidi où il étudie le piano classique pour obtenir son prix dans la classe de Jean Schils.
Au Conservatoire, il étudie l’harmonie, qui lui donne l’envie de composer, sous la direction de Paul Delbeuck.
Il obtient en 2004 un premier prix en écriture stylistique (autour de Brahms et Schumann). Vincent se passionne pour la musique pop qu’il explore depuis son adolescence et se lance dans l’apprentissage de l’harmonie Jazz. Bercé par la chanson italienne depuis son enfance, il se met à écrire des textes qu’il met en musique et gagne à trois reprises le festival de la Chanson Italienne en Belgique. Il obtient en 2003 le prix Sabam pour le meilleur texte. Il devient accompagnateur dans des classes de chant et de formation instrumentale. Il enseigne à la section Variétés de l’Académie de Seraing, ainsi que dans d’autres académies de la région liégeoise (Amay, Saint-Nicolas, Waremme,…). Il propose sa pédagogie dans les cours de chant d’ensemble, et aux claviéristes chanteurs.
Sa passion pour la scène lui donne l’occasion de jouer dans trois comédies musicales (Sister Act, Shop of Horror, Famous/kumulus Maastricht). A partir de 2008, de belles rencontres lui permettent d’accompagner au piano des artistes renommés tels Lara Fabian, Maurane, Pierre Perret, Sandra Kim, Mario Baravecchia. Lors d’une tournée russe, il s’improvise soliste et compositeur. Son concert solo lui donne l’occasion de marier toutes ses inspirations, de Michel Petrucciani à Chopin.

Photos

« 1 de 3 »