2013

Samedi 14 décembre :

Concert « Noëls du monde » en l’église Notre-Dame de l’Assomption (Woluwe-St-Lambert), au profit de la Conférence St-Vincent de Paul

Les recettes de ce concert ont été offertes à la Conférence Saint-Vincent de Paul (paroisse Notre-Dame de l’Assomption à Woluwe-Saint-Lambert).

C’est en 1833 que Frédéric Ozanam fonda, avec quelques étudiants, la première « Conférence » en vue d’aider les familles pauvres. Soutenus par le Père Lacordaire, brillant orateur de la Chaire de Notre-Dame de Paris, ils se mirent sous le patronage de Saint Vincent de Paul (1581-1660), l’humble ami des pauvres, qui passa sa vie au service des plus démunis, et s’occupa également de la pauvreté des âmes. La Conférence devint ainsi « la Société de Saint Vincent de Paul » : elle fut reconnue par le Pape Grégoire XVI en 1845 comme œuvre d’Eglise à part entière et compta rapidement de nombreuses conférences partout dans le monde.

C’est ainsi que la paroisse Notre-Dame de l’Assomption a constitué une Conférence Saint-Vincent de Paul pour venir en aide aux plus démunis.

Petites explications sur certains des morceaux interprétés :

Carol of the Bells : ce Noël a été composé en 1904 par Mykola Leontovich (1877-1921), compositeur ukrainien, chef de chœur, prêtre et professeur de renommée internationale. Il s’est spécialisé dans la musique chorale « a cappella » et a poursuivi sa formation musicale au Saint-Pétersbourg Cour Capella. Assassiné en 1921 par un agent soviétique, il est célébré comme un martyr de l’Eglise orthodoxe ukrainienne de l’Est. Les compositions et arrangements de Leontovich sont devenus populaires grâce à des groupes professionnels amateurs à travers l’Ukraine. Le succès de ses œuvres en Europe occidentale et en Amérique du Nord lui ont valu le surnom de « Bach ukrainien » en France.

La Nuit (J.-P. Rameau) : Rameau est un compositeur français, dont l’œuvre lyrique marque l’apogée du classicisme français. Ses œuvres pour clavecin (Le Tambourin, L’Entretien des Muses, Le Rappel des Oiseaux, La Poule,…) furent jouées au XIXème siècle à l’égal de celles de Bach, Couperin ou Scarlatti. Rameau est généralement considéré comme le plus grand musicien français avant le XIXème siècle et comme le premier théoricien de l’harmonie classique : ses traités d’harmonie, malgré certaines imperfections, font toujours figure de référence.

In the Bleak Midwinter : écrit par Harold Darke (1888-1976), compositeur et organiste londonien. Ce chant figure parmi les plus célèbres compositions de Darke et encore souvent chanté par le chœur du King’s College de Cambridge. En 2009, iIl a été élu meilleur chant de Noël de tous les temps après un sondage auprès d’experts et de chefs de chœur.

Paul Moors (1950-2012), fondateur, administrateur et vice-président du mouvement A Cœur Joie Belgique, fut aussi fondateur et chef de chœur de la chorale La Clé des Chants. Il est l’auteur-compositeur de nombreux chants choraux, dont « Noël Froid » et « Berceuse pour l’enfant triste ».

Stille Nacht : ce chant a été écrit en 1816 par le prêtre autrichien Joseph Mohr, et la musique en a été composée par l’organiste autrichien Franz Xaver Gruber en 1818. Il s’agit de l’un des plus célèbres chants de Noël, et il en existe plus d’une centaine de traductions (Douce Nuit, Silent Night, Noche de Paz,…)

Dimanche 8 septembre :

Aff Concert 2013-09-08

Concert « Bruxelles/Kyoto », avec la participation du KBS Choir (Kyoto), en l’église Notre-Dame du Perpétuel Secours (Watermael-Boitsfort)

KBS Choir : basée à Kyoto au Japon, cette chorale indépendante est composée de choristes participant à des concerts en Europe de manière annuelle, avec la particularité que chaque année les concerts sont organisés avec des membres différents au sein de la chorale. C’est ainsi qu’en 2010, la chorale s’est rendue à Istanbul et à Vienne. S’en sont suivis en 2011 une visite et un concert à Augsburg (Allemagne) et à Prague. En 2012, KBS a organisé des concerts à Florence (ville jumelée avec Kyoto) et à Rome. En 2013, et pour la quatrième année consécutive, des concerts sont organisés en Europe (Pays-Bas, Luxembourg et Bruxelles). L’esprit de la chorale est de rassembler des communautés dans le monde entier autour de la musique.

Yohei Francesco Ochiai dirige le KBS Choir. Il est gradué de la prestigieuse université de Kobe au Japon, il a étudié, à l’université des Arts de Kyoto, l’art de la recherche vocale. Après avoir terminé ses études au Japon, il est parti étudier en Italie. Il a notamment participé à plusieurs opéras en tant que chanteur, ainsi qu’en tant que soliste lors de nombreuses messes. Depuis son retour au Japon, Yohai Ochiai a travaillé avec les artistes les plus renommés et prestigieux au Japon. En plus d’être chanteur et chef de chœur, il enseigne également à la Kobe Cultural House et dans d’autres instituts.

Photos

Mercredi 19 juin :

Aff Concert 2013-06-19

Premier concert sous la direction de notre nouveau chef David Navarro Turres, en l’église de l’Epiphanie (Schaerbeek/Evere)

 

« 1 de 2 »